Interdiction de la marche pour la justice climatique : soyons visibles, et surtout, exprimons-nous !

La marche pour la justice climatique, à laquelle nous vous invitions à participer, a été interdite par la préfecture de Seine-Maritime. A Rouen, cinq animateurs du mouvement Alternatiba ont été convoqués cet après-midi à l’Hôtel de police pour s’en voir rappeler les conséquences : les contrevenants s’exposeraient à une peine de 6 mois de prison ferme et 7 500 € d’amende. L’ensemble des marches qui devaient se dérouler en France ce week-end, à l’initiative de la Coalition Climat 21, sont frappées par la même interdiction.

 
L’Association de Protection de la Ferme des Bouillons déplore ces mesures injustifiables. L’état d’urgence, instauré pour répondre à une menace terroriste, est mis à profit pour empêcher l’expression d’un message politique. Les perquisitions et assignations à résidence de militants climatiques montrent que cette dérive est sérieuse.
Il n’est fort heureusement pas interdit aux citoyens de s’exprimer. Nous vous invitons donc à témoigner, durant tout ce week-end, de votre mobilisation pour le climat, pour un autre développement, pour nos libertés et pour la paix (liste certainement non-exhaustive !).
Nous ne pourrons pas marcher, mais soyons visibles, et surtout, exprimons-nous !
 
Le site d’info Reporterre recense sur cette page les événements et mobilisations qui auront lieu ce week-end en France, ainsi que les différentes formes de mobilisations alternatives.
A Rouen, un accueil est maintenu à St Sever à 14h, « avec un brassard vert ».
 
Bon week-end, et bonne COP 21 !
 
On reste ferme(s) !
 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.