Sauvons la Ferme de Bonsecours !

Ferme_Basilique_BonsecoursA Bonsecours, près de Rouen, le promoteur Nexity et la municipalité veulent bétonner la dernière ferme de la commune, située à proximité de la Basilique. L’association Bouillons Terres d’Avenir conteste ce projet ; une association a été créée au début du mois de novembre 2018, l’Association pour la protection de la ferme de Bonsecours et de ses environs.

Contexteplan architecte

La ferme de la Basilique, appelée ferme Lefevre, est menacée par la construction de plus de 350 logements, ainsi que des routes et parkings associés (cf. le projet du cabinet d’architecte).

En mai 2018, la Métropole Rouen-Normandie a donné son accord à la réalisation du projet, à rebours des engagements pris ces dernières années pour préserver les espaces naturels et la biodiversité et soutenir le redéploiement d’une agriculture de proximité.

Logo sauvons la ferme de BonsecoursDes visites avec des naturalistes ont confirmé le caractère exceptionnel du site. La ferme Lefevre présente une unité paysagère remarquable, avec prairies, mare, rangées d’arbres de haut-jet et verger composé de variétés anciennes (principalement des poiriers). Cet espace agricole a toujours été géré de manière respectueuse de l’environnement, et il présente l’indice de biodiversité maximale.

C’est aujourd’hui la dernière ferme de Bonsecours : la totalité du plateau, autrefois agricole, a été urbanisé, essentiellement par lotissement de quartiers pavillonnaires de faible densité.Prairies_Basilique_Bonsecours_web

La commune de Bonsecours est en déficit de logements sociaux : est-ce à la ferme Lefevre d’en faire les frais ? Nous avons d’autres propositions. Idéalement située en centralité, la ferme pourrait être remise en culture, permettant d’installer plusieurs maraîchers bios qui pourraient approvisionner les habitants de la commune et de l’agglomération, la restauration collective. La ferme de la Basilique est une opportunité unique dans l’agglomération pour la création de nouveaux liens ville-campagne !

Photo pairie ferme Bonsecours-siteNotre action

Dans le cadre de son action pour la préservation des terres agricoles, l’association Bouillons Terres d’Avenir poursuit des discussions avec la Métropole Rouen-Normandie au sein du Conseil Consultatif de Développement et de la concertation autour du projet de Plan Local d’Urbanisme intercommunal. Nous avons à plusieurs reprises signalé comme problématique le projet d’urbanisation de la ferme de la Basilique.

Saisie par la commune de Bonsecours pour autoriser l’urbanisation du site, le conseil de la Métropole y a répondu favorablement par une délibération en date du 14 mai 2018. Nous avons adressé en juillet un recours gracieux auprès du président Frédéric Sanchez, en présentant les contradictions entre ce projet et les orientations politiques votées par le conseil. En septembre, un courrier de la vice-présidente à l’urbanisme, Françoise Guillotin, nous informait qu’il ne serait pas donné suite à notre recours. La réponse reprenait les éléments déjà avancés dans la justification du projet, et ne répondait à aucune de nos interrogations sur la biodiversité et le développement d’une agriculture de proximité.

Pour informer la population et mobiliser pour la protection de la ferme, un premier rassemblement s’est tenu sur le site, samedi 20 octobre. Des débuts encourageants, avec la participation de près de 500 personnes.

L’Association pour la protection de la ferme de Bonsecours et de ses environs (APFB) a été créée le 5 novembre 2018.

Ses buts :

– veiller à la protection et à la mise en valeur de la ferme de la Basilique de Bonsecours dite ferme Lefebvre, de la propriété dite de l’archevêché et de l’ensemble du secteur de la basilique, incluant toute la ZAC (zone d’aménagement concerté) « les jardins de la Basilique ».
– agir pour que les pouvoirs publics œuvrent à cette protection et à la préservation de la ferme de la Basilique par, entre autres, son reclassement en zone agricole dans le futur plan local d’urbanisme intercommunal (PLUi), et ce en vue de permettre un projet de relocalisation alimentaire, de préservation des ressources naturelles, de maintien de la biodiversité, d’activités pédagogiques, etc.

Une réunion publique de l’association sera prochainement organisée.

 

Vous pouvez lire le rapport de présentation réalisé dans le cadre de la création de la zone d’aménagement concerté (ZAC) en 2009 par le conseil municipal de Bonsecours, en cliquant ici. Ce document permet de mieux connaître le terrain et le projet envisagé, entre autres à travers des images et autres illustrations.

2018 09 Ferme de Bonsecours Nexity 01

2018 09 Ferme de Bonsecours Nexity 02