PLUI Métropole Rouen Normandie

1 020 hectares de terres menacées

Retrouvez toutes les informations concernant le Plan Local d’Urbanisme Intercommunal de la Métropole Rouen Normandie, ainsi que nos analyses, en cliquant sur les liens ci-dessous :

_________* PLUI en détails

_________* Zones impactées

_________* Enquête publique

_________* Terres à défendre

_________* Mobilisation citoyenne

_________* Articles de presse PLUI

Actualités

  • Prochains événements en novembre-décembre 2019.
    – « Café foncier », le mardi 26 novembre à 18h30, organisé par Terre de Liens Normandie à Rouen, à la Biocoop, 88 rue Jeanne d’Arc. Moments d’échange entre porteurs de projet, citoyens, propriétaires et acteurs du milieu agricole, pour discuter et s’informer sur les enjeux fonciers d’un territoire. Thématique principale : s’installer en milieu urbain ou périurbain, quels accès au foncier agricole ?.
    – « Un Autre Marché », le samedi 30 novembre et le dimanche 1er décembre, de 10h à 18h, à Rouen, place Barthélémy (quartier Saint Maclou). Participation d’associations, collectifs…, dont Bouillons terres d’avenir et le Collectif pour un PLUI économe en terres agricoles. Au programme, outre l’écologie et la transition, l’alimentation et la consommation responsable, également l’artisanat, la culture et l’éducation populaire, la solidarité locale et internationale, des ateliers créatifs et des concerts. Venez nous rencontrer et échanger sur notre mobilisation, les enjeux, les échéances, les actions possibles…
    – rendez-vous habituel à la ferme de Bonsecours (parvis de la Basilique), le samedi 7 décembre après-midi comme chaque 1er samedi du mois, pour vous informer. Contrairement à ce que laissent penser les affiches de communication de Nexity, aucun permis d’aménager n’a été délivré et tous les recours sont encore possibles !
    – visite sur site organisée par le Collectif de la Prévôtière Bois-Guillaume-Bihorel-Rouen, le samedi 7 décembre à partir de 14h30. RDV rue de la Prévôtière, à proximité du parc de stationnement du cimetière de Bihorel. L’objectif : éviter la bétonnisation de ces parcelles (comme de tant d’autres) !

    • Demande de rencontre avec les élus de la Métropole (2/11/2019).
      Maintenant que l’enquête publique est terminée, le dossier PLUI poursuit son avancée, d’une part dans la prise en compte ou non des remarques remontées par les commissaires enquêteurs suite aux contributions citoyennes et d’autre part, la préparation du vote par les élus métropolitains en février 2020. Dans la prévision de cette étape, le Collectif d’associations a sollicité un rendez-vous auprès des groupes d’élus pour aborder les questions qui nous préoccupent. Un courrier a été transmis en ce sens (à voir ICI).

    • Réponse du Président de la Métropole à la Lettre ouverte du 12 septembre (14/10/2019).
      La lettre ouverte à la Métropole portait essentiellement sur 2 points : la faiblesse de la communication sur l’enquête publique et une liste de questions sur des aspects précis du PLUI. La réponse assez longue transmise par la Métropole s’en tient au discours général et n’apporte pas vraiment d’éclairage nouveau.
      Un nouveau courrier a été transmis à la Métropole pour les remercier de leur réponse et confirmer que les questions précises qui lui sont posées attendent des réponse également précises et non des généralités.
      – Lettre ouverte à la Métropole du 12 septembre ICI .
      – Réponse du Président de la Métropole du 4 octobre ICI .
      – Nouveau courrier à la Métropole du 13 octobre ICI .

    • Rassemblement du Collectif d’associations pour le dernier jour d’enquête (1/10/2019).
      Le rassemblement s’est déroulé au siège le Métropole. Il avait 2 objets :
      1- rendre public une lettre ouverte aux élus de la Métropole (à voir ICI).
      2- déposer sur le registre d’enquête une dernière liste de questions à la Métropole (à voir ICI).

    • Rassemblement du Collectif d’associations à Bois-Guillaume (25/09/2019). Le rassemblement s’est déroulé le 25 septembre devant la mairie de Bois-Guillaume pour pointer le parcours à contre courant du PLUI par rapport aux enjeux climatiques et de biodiversité. Notre argumentaire a été versé au dossier d’enquête de Bois-Guillaume (à voir ICI).
      Nous en avons également profité pour dénoncer la démarche anti-démocratique de l’enquête publique, renforcée par le rejet de notre demande de prolongation.

    • Refus de prolongation de l’enquête publique (25/09/2019). Devant la faible connaissance des citoyens sur l’existence d’une enquête publique PLUI, nous avons déposé une demande de prolongation, qu’on souhaitait voir accompagnée d’une large information du public. Nous venons d’apprendre le rejet de notre demande (à voir ICI) . Ceci ne fait que confirmer notre conviction que tout est fait par la Métropole, pour que la campagne d’information, qui est obligatoire, ne touche qu’un minimum de citoyens.

    • Marche pour le Climat (21/09/2019). Le PLUI dans sa forme actuelle est une véritable attaque contre le climat. Une action va être engagée mercredi 25 septembre sur Bois-Guillaume pour bien montrer les conséquences environnementales catastrophiques d’un tel projet.



    • Demande de prolongation de la durée de l’enquête (13/09/2019). L’enquête publique touche à sa fin. Très peu de contributions des citoyens de la Métropole. Normal ! L’information de la Métropole, c’est n’importe quoi. Le 13 septembre, le collectif d’associations Pour un PLUI économe en terres a déposé une demande de prolongation de la durée de l’enquête publique. Les objectifs : informer mieux et plus largement l’ensemble des habitants concernés des 71 communes de la Métropole Rouen Normandie
      Vous pouvez la consulter ICI

    • Lettre ouverte à la Métropole (12/09/2019). La communication a eu lieu lors d’un rassemblement organisé le 12 septembre devant l’hôtel de ville de Rouen par les 12 associations engagées pour la défense des terres sur le territoire de la Métropole (voir ci-dessous).
      La Lettre ouverte dénonce le manque de communication de la Métropole sur l’importance du PLUI pour les citoyens et sur l’existence de l’enquête publique. Une réponse de la Métropole nous a été transmise le 4 octobre. Sans rapport avec nos remarques, elle reste dans la ligne du discours stéréotypé habituel du « tout est bien ».



    • Désormais, toutes les actions de communication et les interventions auprès de la Métropole sont faites au nom du Collectif (associations signataires de l’Appel pour un PLUI économe en terres).

    • Pour changer la donne : une seule solution, un réel engagement de chacune et chacun.

    • Ouverture de l’enquête publique à la Métropole le lundi 19 août matin, au 108 Allée François Mitterrand, à Rouen. Bouillons Terres d’Avenir était présent à cette occasion. Un dossier a été remis à la commission d’enquête pour présenter notre analyse sur un PLUI trop destructeur de terres. Notre dossier d’analyse est disponible ICI

      Le dossier d’enquête de la Métropole est disponible en ligne
      (voir lien ci-dessous). Il est extrêmement lourd. Nous donnons sur notre page Enquête publique quelques éléments pour s’y retrouver sur les sujets qui nous concernent directement.

    • Animations autour du PLUI par l’association Bouillons Terres d’Avenir à la Friche Lucien, Place Carnot à Rouen : mercredis 4, 11 et 18 septembre 2019 de 18h à 21h30.

    Calendrier d’actions sur le PLUI

    • 31 août, 10h – 12h, marché Saint-Marc à Rouen
    • 4 septembre, 18h30 – 21h , stand puis animation à la Friche Lucien à Rouen
    • 6 septembre, après-midi, marché à Mont-Saint-Aignan
    • 6 septembre, 18h30, rassemblement « Nous voulons des Coquelicots », hôtel de ville de Rouen
    • 7 septembre, 14h – 18h, participation (stand + intervention) à la Fête Paysanne, Bergerie du Vivier, Roncherolles
    • 9 septembre, 9h – 11h30, rencontre de la commission d’enquête à la mairie Mont-Saint-Aignan
    • 10 septembre, 10h – 12h, marché de Duclair
    • 11 septembre, 9h30 – 11h30, marché Bihorel
    • 11 septembre, 18h – 21h30, animation à la Friche Lucien à Rouen (place Carnot) ; thème « Se nourrir – Se loger »
    • 12 septembre, 14h30 – 16h, présence à la commission d’enquête à la mairie de Rouen ; à 15h, action Lettre ouverte à la Métropole, place de l’Hôtel de ville à Rouen
    • 12 septembre, 19h, participation à la réunion publique du groupe local Prévôtière, salle Jean Texcier, 78 rue Jean Texcier à Rouen – pour la préservation des terres à Bihorel-Bois-Guillaume
    • 14 septembre, 10h – 12h, marché à Elbeuf
    • 14 septembre, 14h – 18h, présence à l’animation « Les Hauts ont du talent », place du Châtelet à Rouen
    • 15 septembre, 10h – 12h, marché de Sotteville
    • 16 septembre, 18h, visite de terres condamnées par l’urbanisation dans le PLUI (80ha) à Saint-Etienne-du-Rouvray (rdv sur le parking situé en face du centre culturel « le Rive Gauche »)
    • 18 septembre, 18h – 22h00, Friche Lucien Rouen (place Carnot) ; thème « La terre en morceaux » film d’Ariane Doublet + débat, puis intervention association Triticum, avec en final, musique avec le groupe Vache de Blues
    • 19, 20, 21 septembre, 18h – 21h, Village des Alternatives d’Alternatiba Rouen, Friche Lucien, Rouen rive gauche (place Carnot).
    • 21 septembre, 10h30 – 12h, marche pour le climat ; départ gare de Rouen, arrivée Friche Lucien
    • 25 septembre, 10h – 11h30, rassemblement à la mairie de Bois-Guillaume ; remise à la commission d’enquête d’un argumentaire pointant la contribution de la Métropole au péril climatique.
    • 25 septembre, 20h – 22h, conférence débat à la salle des associations, à Elbeuf, rue Oursel, face Fabrique des savoirs ; film « La terre en morceaux » de la réalisatrice normande Ariane Doublet, puis débat avec Kévin Morel, chercheur à l’INRA (Institut national de la recherche agronomique).
    • 1er octobre, 15h – 16h30, rassemblement au siège de la Métropole (Le 108) pour le dernier jour de l’enquête publique, publication d’une lettre ouverte aux élus de la Métropole.

    Vous voulez plus d’informations ? Vous voulez organiser un événement ?
    Contactez-nous.

    fermedesbouillons@riseup.net

    Déroulement de l’enquête publique

    • Permanences de la Commission d’enquête . . . ICI
    • Site Métropole Rouen sur l’enquête PLUI . . .

    Informations complémentaires

    • Liaison A28/A13 (Contournement Est de Rouen) . . . ICI
    • Rapport France Stratégie « Zéro artificialisation nette » . . . ICI
    • Commissariat général au développement durable « Objectif Zéro artificialisation nette » . . . ICI

    ____________________


    Associations et membres signataires de l’Appel pour un PLUI économe en terres


    Association Bouillons Terres d'Avenir Association Effet de Serre toi-même Association Triticum SlowFood Normandie FNE Normandie Association de Protection du Site Naturel de Repainville Association pour la Protection de la Ferme de Bonsecours Mouvement pour une Alternative Non violente alternative76.fr Amis de la Conf AMAP HN Plus d’informations sur l’appel et les signataires…

    _____________ _______________ ____________ _____________ ___________

    Contexte de l’étude

    L’association Bouillons Terres d’Avenir a participé de juin 2017 à septembre 2018 au suivi des travaux sur le PLUI dans le cadre du Conseil Consultatif de Développement mis en place par la Métropole de Rouen.

    Cette concertation a été interrompue fin 2018, les travaux sur le PLUI commençant à toucher des points concrets, donc trop « délicats » pour associer des citoyens.

    Début avril 2019, l’association s’est procuré le projet arrêté du PLUI, non encore accessible aux citoyens. Nos analyses ont mis en évidence des incohérences et des zones d’ombre importantes (voir page PLUI en détails). Nos questions posées à la Métropole sont restées sans réponse.

    Bouillons Terres d’Avenir est également membre de la Commission Départementale de Préservation des Espaces Naturels Agricoles et Forestiers 76 au titre de France Nature Environnement. Le projet de PLUI a fait l’objet d’un examen par cette commission.



    Page suivante______________