A propos

L’association Bouillons, Terres d’Avenir rassemble des citoyen.ne.s désireux de défendre les terres agricoles et de promouvoir une agriculture et une alimentation respectueuse de la santé, de l’environnement et du climat. L’activité de notre association porte principalement sur le territoire de la Métropole Rouen Normandie et des agglomérations voisines, où elle est historiquement ancré.

Notre association est membre de la fédération des associations de protection de la nature et de l’environnement, FNE Normandie.

Nos actions

  • Sauvegarde des terres agricoles : veille foncière et suivi de l’élaboration des documents d’urbanisme, plaidoyer pour une limitation ambitieuse de l’artificialisation des sols ; participation à la coordination des opposants au « contournement est » de Rouen. ; suivi et relais d’information sur les luttes foncières. Plus d’informations.
  • Promotion des alternatives agricoles et alimentaires : organisation de conférences-débats, de projections, diffusion d’informations et plaidoyer pour un changement de modèle.
  • Promotion de la nature en ville : animation du jardin partagé Guillaume Lion. Plus d’informations.
  • Gestion du Chapiteau des Possibles : le chapiteau acheté à l’aide d’une souscription au moment de l’expulsion des occupants de la ferme des Bouillons est mis à la disposition d’associations pour l’organisation d’événements militants ou d’éducation populaire.

Pour mener à bien ces différentes actions, des groupes de travail se réunissent régulièrement à la Maison des Associations et des Solidarités, à Rouen. Ils sont ouverts à toute personne désireuse de militer pour un autre modèle urbain et alimentaire.

Historique

L’association Bouillons, Terres d’Avenir a été créé en décembre 2012 sous le nom d’Association de Protection de la Ferme des Bouillons, originellement dans l’objectif d’animer l’occupation de cette ferme périurbaine menacée de démolition par le groupe Auchan. Après y avoir relancé l’activité agricole, développé une intense vie culturelle et militante, et avoir obtenu le reclassement de la ferme en Zone Naturelle Protégée, le collectif en a été expulsé malgré son offre de rachat appuyé sur un financement participatif.

Vous pouvez retrouver toutes les étapes de cette lutte joyeuse en parcourant les archives de ce site, en particulier l’onglet « Médias », ou en lire le résumé que nous vous en proposons sur l’onglet « Historique ».