Mobilisation citoyenne

La mobilisation citoyenne lors de l’enquête publique PLUI était primordiale. Il s’agissait de donner son avis face à une telle destruction de terres agricoles et naturelles.

Après l’adoption du nouveau PLUI, il sera très difficile d’empêcher bétonnages et bitumages.

SE MOBILISER TANT QU’IL EST ENCORE TEMPS

Actions de Bouillons Terres d’Avenir

Présences sur les lieux de l’enquête

  • lundi 19 août, Siège de la Métropole, 9h – 12h : Bouillons Terres d’Avenir a remis un dossier à la commission d’enquête pour présenter notre analyse sur un PLUI trop destructeur de terres. Notre dossier d’analyse est disponible ICI
  • lundi 9 septembre, 9h – 11h30 : rencontre de la commission d’enquête à la mairie de Mont-Saint-Aignan
  • jeudi 12 septembre, 14h30 – 16h : présence à la commission d’enquête à la mairie de Rouen ; rassemblement Lettre ouverte à la Métropole
  • mercredi 25 septembre, 10h – 11h30 : rassemblement à la mairie de Bois-Guillaume ; remise à la commission d’enquête d’un argumentaire pointant la contribution de la Métropole au péril climatique
  • lundi 1er octobre, 15h – 16h30 : rassemblement au siège de la Métropole (Le 108) pour le dernier jour de l’enquête publique ; publication d’une lettre ouverte aux élus de la Métropole.

Autres actions

Un appel a été lancé auprès des associations locales et autres organismes pour demander à la Métropole de Rouen de proposer un PLUI davantage respectueux des terres et de la protection de l’environnement. Il est accessible ICI

Rassemblement du Collectif d’associations pour le dernier jour d’enquête (1/10/2019).
Le rassemblement s’est déroulé au siège le Métropole. Il avait 2 objets :
1- rendre public une lettre ouverte aux élus de la Métropole (à voir ICI).
2- déposer sur le registre d’enquête une dernière liste de questions à la Métropole (à voir ICI).
Rassemblement du Collectif d’associations à Bois-Guillaume (25/09/2019). Le rassemblement s’est déroulé le 25 septembre devant la mairie de Bois-Guillaume pour pointer le parcours à contre courant du PLUI par rapport aux enjeux climatiques et de biodiversité. Notre argumentaire a été versé au dossier d’enquête de Bois-Guillaume (à voir ICI).
Nous en avons également profité pour dénoncer la démarche anti-démocratique de l’enquête publique, renforcée par le rejet de notre demande de prolongation.
Refus de prolongation de l’enquête publique (25/09/2019). Devant la faible connaissance des citoyens sur l’existence d’une enquête publique PLUI, nous avons déposé une demande de prolongation, qu’on souhaitait voir accompagnée d’une large information du public. Nous venons d’apprendre le rejet de notre demande (à voir ICI) . Ceci ne fait que confirmer notre conviction que tout est fait par la Métropole, pour que la campagne d’information, qui est obligatoire, ne touche qu’un minimum de citoyens.
Marche pour le Climat (21/09/2019). Le PLUI dans sa forme actuelle est une véritable attaque contre le climat. Une action va être engagée mercredi 25 septembre sur Bois-Guillaume pour bien montrer les conséquences environnementales catastrophiques d’un tel projet.

Demande de prolongation de la durée de l’enquête (13/09/2019). L’enquête publique touche à sa fin. Très peu de contributions des citoyens de la Métropole. Normal ! L’information de la Métropole, c’est n’importe quoi. Le 13 septembre, le collectif d’associations Pour un PLUI économe en terres a déposé une demande de prolongation de la durée de l’enquête publique. Les objectifs : informer mieux et plus largement l’ensemble des habitants concernés des 71 communes de la Métropole Rouen Normandie
Vous pouvez la consulter ICI

Lettre ouverte à la Métropole (12/09/2019). La communication a eu lieu lors d’un rassemblement organisé le 12 septembre devant l’hôtel de ville de Rouen par les 12 associations engagées pour la défense des terres sur le territoire de la Métropole (voir ci-dessous).
La Lettre ouverte dénonce le manque de communication de la Métropole sur l’importance du PLUI pour les citoyens et sur l’existence de l’enquête publique. Une réponse de la Métropole nous a été transmise le 4 octobre. Sans rapport avec nos remarques, elle reste dans la ligne du discours stéréotypé habituel du « tout est bien ».

Calendrier détaillé des actions de mobilisation concernant le PLUI

  • 11 janvier 2020, organisation d’une visite d’un site menacé (vraisemblablement sur Oissel) de 10h30 à 12h.
  • 7 décembre, organisation d’une visite du site menacé de la Prévôtière à Bois-Guillaume à 14h30. RDV rue de la Prévôtière, à proximité du parc de stationnement du cimetière de Bihorel. Le même jour, sur l’après-midi, rassemblement mensuel devant la ferme de Bonsecours organisé par l’APFB (membre du Collectif PLUI).
  • 30 novembre après-midi et 1er décembre, stand PLUI sur « Un Autre Marché », place Barthélémy à Rouen
  • 30 novembre, 10h, participation du Collectif PLUI à la marche pour le climat à Rouen

  • 31 août, 10h – 12h, marché Saint-Marc à Rouen
  • 4 septembre, 18h30 – 21h , stand puis animation à la Friche Lucien à Rouen
  • 6 septembre, après-midi, marché à Mont-Saint-Aignan
  • 6 septembre, 18h30, rassemblement « Nous voulons des Coquelicots », à l’Hôtel de ville de Rouen
  • 7 septembre, 14h – 18h, participation (stand + intervention) à la Fête Paysanne de la Confédération paysanne de Seine-Maritime, à la Bergerie du Vivier, à Roncherolles
  • 9 septembre, 9h – 11h30, rencontre de la commission d’enquête à la mairie Mont-Saint-Aignan
  • 10 septembre, 10h – 12h, marché de Duclair
  • 11 septembre, 9h30 – 11h30, marché Bihorel
  • 11 septembre, 18h – 21h30, animation à la Friche Lucien à Rouen (place Carnot) ; thème « Se nourrir – Se loger »
  • 12 septembre, 14h30 – 16h, présence à la commission d’enquête à la mairie de Rouen ; à 15h, action Lettre ouverte à la Métropole, place de l’Hôtel de ville à Rouen
  • 12 septembre, 19h, participation à la réunion publique du groupe local Prévôtière, salle Jean Texcier, 78 rue Jean Texcier à Rouen – pour la préservation des terres à Bihorel-Bois-Guillaume
  • 14 septembre, 10h – 12h, marché à Elbeuf
  • 14 septembre, 14h – 18h, présence à l’animation « Les Hauts ont du talent », place du Châtelet à Rouen
  • 15 septembre, 10h – 12h, marché de Sotteville
  • 16 septembre, 18h, visite de terres condamnées par l’urbanisation dans le PLUI (80ha) à Saint-Etienne-du-Rouvray
  • 18 septembre, 18h – 22h00, Friche Lucien Rouen (place Carnot) ; thème « La terre en morceaux » film d’Ariane Doublet + débat, puis intervention association Triticum, avec en final, musique avec le groupe Vache de Blues
  • 19, 20, 21 septembre, 18h – 21h, Village des Alternatives d’Alternatiba Rouen, Friche Lucien, Rouen rive gauche (place Carnot).
  • 21 septembre, 10h30 – 12h, marche pour le climat ; départ gare de Rouen, arrivée Friche Lucien
  • 25 septembre, 10h – 11h30, rassemblement à la mairie de Bois-Guillaume ; remise à la commission d’enquête d’un argumentaire pointant la contribution de la Métropole au péril climatique.
  • 25 septembre, 20h – 22h, conférence débat à la salle des associations, à Elbeuf, rue Oursel, face Fabrique des savoirs ; film « La terre en morceaux » de la réalisatrice normande Ariane Doublet, puis débat avec Kévin Morel, chercheur à l’INRA (Institut national de la recherche agronomique).
  • 1er octobre, 15h – 16h30, rassemblement au siège de la Métropole (Le 108) pour le dernier jour de l’enquête publique, publication d’une lettre ouverte aux élus de la Métropole.

Appel pour un PLUI économe en terres

Un APPEL a été lancé auprès des associations locales et autres organismes pour demander à la Métropole de Rouen de proposer un PLUI davantage respectueux des terres et de la protection de l’environnement. Il est accessible ICI .

Les signataires de l’appel sont au 27/09/2019 :


Association Bouillons Terres d'Avenir Association Effet de Serre toi-même Association Triticum SlowFood Normandie FNE Normandie Association de Protection du Site Naturel de Repainville Association pour la Protection de la Ferme de Bonsecours Mouvement pour une Alternative Non violente FNE Normandie Amis de la Conf AMAP HN

Plus d’information sur les signataires…

Vous êtes une association ou un collectif ?
Contactez-nous pour rejoindre l’appel !

fermedesbouillons@riseup.net

Tous acteurs pour stopper le béton

Bouillons Terres d’Avenir n’accepte pas que nos territoires soient progressivement et irrémédiablement détruits. En ce sens, nous considérons que le PLUI, avec plus de 1 000 hectares détruits, ne peut pas être accepté en l’état.

Des associations avancent avec nous dans cette perspective. On a peu de temps, le territoire de la Métropole est grand.

Il est urgent et essentiel que de nombreux acteurs,
individuels ou collectifs,
nous rejoignent dans notre action
.

Pour freiner l’urbanisation délirante, compter sur les autres ne suffit pas. C’est ensemble qu’il faut porter notre espoir.

Si vous souhaitez être acteurs et actrices, à nos côtés, de la défense de notre territoire, communiquez largement autour de vous, contactez-nous pour nous proposer idées et actions et être identifiés comme point de contact local.

On peut vous aider. Vous pouvez nous aider.

Nous contacter

Contributions d’habitant.e.s au registre de l’enquête publique

En réponse à nos appels à mobilisation, des habitant.e.s et collectifs nous ont fait part de leurs contributions dans le registre d’enquête publique sur le PLUI. Vous pouvez lire leur analyse de la situation actuelle et future… en cliquant ci-après :



__________ Page précédente _____________ Accueil