Usine des 1 000 vaches, non ! Week-end d’information et de mobilisation à la ferme des Bouillons, les 25 et 26 octobre 2014

Usine des 1 000 vaches, non !

Week-end d’information et de mobilisation

à la Ferme des Bouillons, les 25 et 26 octobre 2014

Le mardi 28 octobre se tiendra à Amiens le procès de neuf militants paysans de la Confédération paysanne accusés d’avoir tenté d’empêcher, aux côtés des riverains de l’association NOVISSEN, l’ouverture de l’usine des 1 000 vaches à Drucat, près d’Abbeville.

1000_vachesPermettre la réalisation d’un tel projet, premier du genre en France, constituerait un pas de plus vers la confiscation de l’alimentation par de grands groupes uniquement motivés par la perspective de juteux profits, et signerait la disparition de milliers de fermes laitières familiales.

Les conséquences néfastes prévisibles d’un tel projet agro-industriel sur le monde paysan, sur l’emploi en milieu rural et sur l’environnement vont à l’encontre de ce que l’Association de Protection de la Ferme des Bouillons défend à travers son action : une agriculture paysanne et de proximité, pourvoyeuse d’emploi, de convivialité et créatrice de lien villes-campagnes.

Partout en France, les défenseurs de l’agriculture paysanne soutiennent le combat des opposants à l’usine des 1 000 vaches. La Ferme des Bouillons accueillera, le week-end des 25 et 26 octobre, des militants de Notre-Dame-des-Landes en route pour le procès d’Amiens. A vélo ou en tracteur, ils vont parcourir plus de 500 kilomètres pour signifier leur refus de l’industrialisation de l’agriculture. Les occupants de la Ferme des Bouillons convient à cette occasion les citoyens sensibles aux questions agricoles et alimentaires à deux jours de rencontres, d’information et de débats sur les projets faisant peser une menace sur la préservation de l’agriculture paysanne, et sur la résistance à ceux-ci.

PROGRAMME DU WEEK-END

Samedi 25 octobre

  • 16h : participation à l’action de soutien à la ZAD du Testet, devant le chantier du Panorama XXL, à Rouen.

  • 18h : point presse et accueil en fanfare d’une délégation de cyclistes, partis de la Zone à Défendre de Notre-Dame-des-Landes cinq jours plus tôt, à destination du procès d’Amiens. Table-ronde « 1 000 vaches, Notre-Dame-des-Landes : point sur les projets et leur contestation ».

  • 21h : concert de The Birds End. Cette formation de post-rock rouennaise, composée de quatre musiciens et d’une peintre, propose une expérience artistique mêlant les ascensions musicales aux tracés sombres d’un pinceau. La musique et la peinture s’unissent dans un monde emprunt de rêveries et de visions cauchemardesques, en résonance avec les projets mortifères des entreprises Ramery et Vinci et les utopies portées par leurs opposants.

    http://thebirdsend.com/

Dimanche 26 octobre

  • 18h : conférence « Industrialisation de l’agriculture », avec Estelle Deléage, maître de conférence en sociologie à l’Université de Caen, auteure de Agricultures à l’épreuve de la modernisation et Ravages productivistes, résistances paysannes.

  • 20h : accueil des paysans du COPAIN44 (Collectif des Organisations Professionnelles Agricoles Indignées par la projet d’aéroport) et leurs « tracteurs vigilants » (tracteurs ayant servis à protéger les lieux occupés de Notre-Dame-des-Landes lors des tentatives d’évacuation du site menées par les forces de l’ordre à l’automne 2012).

1

Départ pour Amiens des cyclistes de Notre-Dame-des-Landes, le 20 octobre 2014

2

© J.S. Evrard AFP. Les tracteurs vigilants protègent la ferme de Bellevue, sur la ZAD de Notre-Dame-des-Landes, en mars 2013.


Télécharger le PDF ici.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.