En 2018, (ré)adhérez à l’association !

adhesion-bouillons-terres-d-avenir

Pour contribuer à la défense des terres agricoles et promouvoir une agriculture et une alimentation respectueuse des hommes et de l’environnement, adhérez à Bouillons, Terres d’Avenir !

Avec la mise à jour de l’ensemble des documents d’urbanisme des 71 communes qui composent la Métropole Rouen Normandie, 2018 sera une année importante pour l’avenir des terres agricoles et naturelles sur notre territoire. L’association Bouillons, Terres d’Avenir sera mobilisée tout au long de l’année avec ses partenaires du collectif pour la défense des terres agricoles pour obtenir de la Métropole une diminution importante des zones ouvertes à l’urbanisation pour la prochaine décennie.

Mobilisés depuis 2012 pour la défense d’une agriculture locale, de qualité et pourvoyeuse d’emploi, nous poursuivrons nos actions de sensibilisation et de plaidoyer, auprès du grand public comme des responsables, et participerons aux événements organisés par les nombreuses associations et collectifs écologistes du territoire.

Cliquez ici ou sur l’image pour télécharger le bulletin d’adhésion.

Adhesion_Bouillons

 

Et si vous souhaitez vous impliquer au sein de l’association, n’hésitez pas à nous contacter pour rejoindre l’une de nos commission thématiques : sauvegarde des terres agricoles, animation du jardin partagé au square Guillaume Lion, utilisation du chapiteau, communication…

Un commentaire

  • Chers amis
    Je renouvelle mon adhésion de soutien et vous souhaite un grand succès
    Personnellement je m insurge
    sur les disparitions des espaces naturels au sein de la métropole
    Je suis scandalisé de l aménagement en parc urbain de l ancien champ de courses même si l on a fait un appel d offres pour y promouvoir une agriculture biologique qui n est qu un alibi de façade
    Cet espace était semi-naturel
    à l entrée de Rouen et était un espace de liberté au service des équipes de sport des joggeurs des promeneurs etc ..
    L aménagement en cours à grands frais d investissement et d entretien ( coût entretien annuel de plus d un million d euros) standisera l utilisation opposera cet aménagement à la forêt toute proche sans aucune liaison de trame verte
    Au moment où les elus devraient discerner l utilité des investissements publics je préfèrerais que l on s attache à créer des pistes cyclables à entretenir les équipements publics existants à développer des services de propreté
    Mais oser dire cela est considéré par les élus comme une critique populiste contraire à l esprit démocratique
    Que l on ne s étonne plus aujourd’hui du rejet de la politique par le peuple monsieur le président de la Métropole

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.