Pétition pour une alimentation locale de qualité et pour la préservation des terres agricoles

Petition_alimentation

L’association Bouillons terres d’avenir a initié un collectif avec l’association Héberge de Seine, le Réseau des Amap de Haute-Normandie (Associations pour le maintien d’une agriculture paysanne), Slow-Food et Terre de Liens Normandie. Ensemble ils ont rédigé en septembre 2017 une pétition en faveur d’une alimentation locale de qualité et de la préservation des terres agricoles. Cette pétition a reçu un écho favorable lors de l’événement organisé par Alternatiba Rouen en septembre 2017 et a depuis été signée par plus de 1 400 habitant.e.s de la métropole Rouen Normandie.

 

Retrouvez ci-dessous le texte de la pétition.

Cliquez ici pour télécharger, imprimer et diffuser la pétition (à renvoyer au siège de l’association Bouillons terres d’avenir, 4 parc de la Touques, appt 35, 76 130 Mont-Saint-Aignan).

 

DROIT AU BIEN-MANGER POUR TOU.TE.S !

Le Plan Local d’Urbanisme Intercommunal (PLUi) est en cours d’élaboration par la Métropole Rouen Normandie. Son adoption, prévue en décembre 2018, sera un moment charnière, qui définira les règles d’utilisation des sols pour la décennie à venir, et donc l’avenir de l’agriculture sur notre territoire.

L’accès au « bien-manger » ne doit pas être un privilège, mais un droit inaliénable et indépendant de toute notion de revenu. De nombreuses études prouvent qu’une agriculture paysanne, basée sur des principes agro-écologiques, peut nourrir une population grandissante, avec des produits de meilleure qualité, en réduisant l’empreinte écologique de l’alimentation ainsi que les dangers pour la santé de tous.

De 1999 à 2012, 1 278 hectares de terres agricoles ont disparu sur le territoire de la Métropole. Avec le projet actuel, ce sont plus de 80 ha de terres agricoles, rares et précieuses, qui disparaîtront encore chaque année.

C’est pourquoi, dans le cadre de l’élaboration du PLUi, nous revendiquons :

 

  • une limitation ambitieuse de l’étalement urbain et de l’urbanisation des terres agricoles et naturelles ;
  • le soutien au développement d’une agriculture de proximité, de qualité, respectueuse des hommes et de la nature, et créatrice d’emploi.

Il est essentiel de se mobiliser et d’agir dès maintenant, pour que les générations futures puissent vivre et manger mieux. Les citoyens doivent se faire entendre. Alors, participez et soutenez les initiatives de notre collectif, pour la préservation des ressources alimentaires du territoire !

Nous vous invitons aussi à vous informer et vous exprimer lors des consultations qui seront organisées par la Métropole.

2 commentaires

  • Serge Acher

    Je soutiens pleinement votre initiative.
    Bien fraternellement Insoumis,
    Serge A

  • Roussel Annette

    Je suis gérante d’une épicerie coopérative de produits bio locaux, et équitables à Dieppe.
    Je suis également élue à la mairie de Dieppe , nous essayons de mettre en place une alimentation de qualité dans les cantines scolaires. Nous mettons petit à petit des potagers aux pieds des immeubles sans produits chimiques pour les habitants .
    Ce qui manque à Dieppe ce sont des terrains assez grands pour installer du maraîchage pour fournir des légumes à la restauration collective.
    C’est pour cela que je vous suis dans votre mouvement pour une alimentation bio et locale et pour tous(tes).
    Je connais votre mouvement depuis le début et je suis venue souvent à la ferme des bouillons vous soutenir.
    Continuons le combat…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.