Lettre ouverte à Gérard Mulliez, par Valérie, adhérente de l’association des Bouillons

Lettre ouverte à Gérard Mulliez par les Bouillons

Les Bouillons, ça n’est pas qu’une lutte contre le béton : c’est aussi un espace où l’on favorise la prise de parole publique. Et ferme ou pas ferme, on ne s’arrêtera pas là.

Nous partageons donc cette vidéo dans laquelle Valérie, 51 ans et adhérente de l’Association pour la protection de la ferme des Bouillons depuis 2013, interpelle Gérard Mulliez sur son acharnement à faire disparaître la formidable dynamique citoyenne en place dans l’agglo de Rouen depuis 2012, à rebours des valeurs chrétiennes et humanistes qu’il prétend appliquer à son rôle de chef d’entreprises multinationales.

Répondra-t-il ?

Une vidéo par nos complices d’Arty Steam.

 

9 commentaires

  • adrienne levasseur

    Cette lettre ouverte adressée à Mr Gérard Mulliez suite à l’affaire de la FERME DES BOUILLONS ;

    cette lettre vaut son pesant d’or . Bravo Valérie ,et , bravo et merci à tout ceux qui combatent pour la protection des terres et les personnes qui ont été là pour sauver la FERME DES BOUILLONS du bétonnage .

  • AUGER Marie-José

    Chère Madame,
    Je vous adresse toutes mes félicitations pour la teneur, la rigueur et l’opportunité de votre texte, ainsi que votre parfaite dignité dans sa lecture. Voilà une véritable représentativité et crédibilité de ce mouvement ; je vous verrai fort bien en émissaire diplomatique, et suis persuadée que vous auriez les qualités requises pour être écoutée avec sérieux. En effet, en toutes idées, il y a le fond et la forme.
    Très cordialement.

  • CANY PHILIPPE

    Belle initiative que cette lettre ouverte , merci à son auteur(e)

    Vos propos s’en trouvent d’autant plus sincères et renforcés que vous ne faites pas zadiste, ni anarchiste ou extrémiste Madame.
    C’est juste un peu d’utopie « réaliste » , de rêve  » possible », de liberté créatrice, et je souhaite très fort que votre déclaration porte…et soit entendue

    Je fais partie de ceux qui soutiennent  » trop inactivement » le projet et ce groupe. Je me suis porté acquéreur « militant » de « parts » de terrain pour crédibiliser et renforcer la capacité de rachat de la ferme par le groupe…peut être devrais- je aller plus loin encore…vous m’en donnez l’idée et je vous en remercie

    Merci
    PHILIPPE CANY
    BIHOREL

  • valerie (une autre)

    c’est du 5eme degrés ? alors c’est très drôle merci !

  • Chère Valerie, je viens enfin d’entendre votre magnifique plaidoyer dont je partage la louange avec d’autres commentateurs, pour sa qualité, son à propos sa distinction même.
    Je voudrai que vous me pardonniez déjà mon commentaire qui risque de vous décevoir. En effet, nous ne sommes pas là, face à des personnes qui réfléchissent et pourvues d’une certaine sensibilité mais victime d’une machine dont le seul ressort est l’intérêt financier et sa pérennité.
    La société Immochan( pour ne point la nommer) souhaitait éliminer, proprement et légalement certes, ces « occupants » indésirables qui faisaient trop parler d’eux et ne jamais négocier, d’une manière ou d’une autre, avec ce genre d’individus…
    Assurée du soutien discret, de la collectivité locale comme l’appui de certains services de l’Etat( à plus haut niveau) elle a préparé ce machiavélique projet avec les prête-nom que l’on sait…
    M.Gerard Mulliez, aussi puissant qu’il puisse être, ne reviendra pas sur la vente ainsi confirmée. Comme on ne peut espérer obtenir quelques éclaircissements à la suite du conseil d’administration de la Safer qui vient d’avoir lieu à Guichainville.

    D’autres combats de longue lutte qui ont tant mobilisé sont aussi escamotés par le pouvoir dominant qui reprend la main ! Il ne la gardera pas longtemps car le Cycle de la Vie tourne et ce monde changera. Ces luttes citoyennes ont marqué l’avancée vers une autre société plus humaine à construire, ainsi la belle aventure des Bouillons n’est pas perdue…

  • Jean-François - Mont-Aint-Aignan

    Madame,

    Je viens d’écouter votre message et, c’est un témoignage émouvant.

    Pour ma part, ça fait longtemps que j’ai perdu mes illusions.

    Autant l’homme peut être bon, qu’il peut être de la dernière engeance, des individus qui ne pensent qu’aux profits, au mépris des autres, de la santé, du bien être, du respect…

    Je pense que les Mulliez appartiennent à cette seconde catégorie, pleine d’arrogance et de cynisme, sous des valeurs pseudo chrétienne, un peu comme notre bon Michel Edouard Leclerc…

    Une seule chose intéresse ces individus, notre argent, pour le reste, ils surfent sur la vague, afin d’accroître leurs profits, en ayant un parfait mépris à notre égard, car si nous venons dans leurs magasins, nous sommes la plèbe à leurs yeux.

    Merci, Valérie, pour votre lettre ouverte.

    Jean-François Mt-St-Aignan.

  • non mais sérieux ?! La prochaine étape c’est une demande d’audience au président de la république ?
    Pas étonnant que la ferme ce fait récupérer par des fachos avec des gens qui pensent que les Mulliez seront a votre écoutes et vous tendrons la main !
    Il serait temps d’ouvrir les yeux et d’arrêter de faire confiance a ceux qui modélise nos vies !

  • Alexandra L.

    Je découvre cette lettre ouverte, 4 ans plus tard. Merci Valérie.

    Comme vous le saviez j’imagine, il ne s’agit pas de seulement 4 hectares pour M. Mulliez, il s’agit d’idéologie. C’est le principe qui dérange, pas ce que le terrain vaut. Pour cette famille de riches catholiques conservateurs, plutôt crever que de laisser de petit peuple vivre et proclamer l’Emancipation, la vraie Révolution.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.