La Ferme des Bouillons transformée en décharge par les Mégard et Bouygues Immobilier

Decharge_ferme_Bouillons-04.2017
Convoi_exceptionnel-ferme_Bouillons-04.2017ALERTE ! INTERPELLATION !

Nous découvrons avec stupeur que les frères Mégard non seulement n’ont pas fait pousser de légumes à la Ferme des Bouillons (contrairement au maraîcher expérimenté sans terre qui souhaitait s’installer en 2015, et contrairement à leur déclaration d’accueillir à la ferme au printemps 2016), mais qu’en plus ils se servent de la ferme comme d’une décharge !

Leur entreprise Œuvre d’arbre est sous-traitante du promoteur Bouygues Immobilier pour des travaux de démolition et de terrassement en vue de la construction de 3 immeubles de 79 logements, situés 2 A route de Houppeville au Houlme, intitulée « Balcons du Houlme ».

 

SAMSUNG DIGITAL CAMERADepuis le mardi 28 mars 2017, plusieurs tracteurs remorques effectuent sans cesse des navettes entre le chantier des « Balcons du Houlme » et la Ferme Saint-Aignan, comme l’ont rebaptisée les Mégard pour effacer l’histoire du lieu. Ces remorques ont déjà déversé en 4 jours dans les champs de cette ferme des centaines de tonnes de matériaux divers : terres végétales mais aussi terres crayeuses, terres argileuses, cailloux, tuyaux, feutre bidim, troncs d’arbre, etc.

Nous avons écrit au promoteur Bouygues Immobilier pour que cessent les trajets, mais rien pour l’instant !

Cliquez sur les dates pour lire les courriers envoyés à Bouygues Immobilier le 3 avril et le 4 avril 2017.

SAMSUNG DIGITAL CAMERA

Classée en zone naturelle protégée, elle ne peut légalement pas accueillir les terrassements et déblais de chantier divers !

 

Nous n’avons pas sauvé les terres agricoles des Bouillons pour cela !!

poteaux-ferme-04.2017  

Plaque-bitume04.2017

Legumes-Bouillons-2015

Des légumes cultivés, pas des déchets apportés !

Photo des Bouillons d’août 2015

(Ne vous y méprenez pas !)

7 commentaires

  • Bonjour!
    Je ne comprend pas tt. J y suis aller aussi voir, effectivement il y a des tracteur et de la terre, mais c est pour faire un tallus bocage (cf déclaration e travaux pas en photo) et la pu je ne suis pas d accord, malgré votre combat que je comprends, c est qu il y a du maraichage en place! Sur la meme zone que ce que nous avions avant. Ok pour le combat, mais reconnaissons qu il y a des chose de faite meme si pas a notre gout

    • la ferme des bouillons

      Bonjour.
      Sûrement n’êtes-vous ni cauchois, ni permaculteur. Nous vous invitons à lire l’article consacré à « Fort Mégard » pour en apprendre davantage et comprendre notre opposition à ce désastre humain et écologique.
      http://www.lafermedesbouillons.fr/des-nouvelles-de-fort-megard/

      Quant au « maraîchage », si une parcelle témoin de 2 000 mètres carrés vous satisfait, sachez que ce n’est pas le cas de ceux qui se sont battus pour que ce site soit préservé et devienne le trait d’union entre ville et campagne qui manque tant sur notre territoire très marqué par l’industrialisation et l’urbanisation.
      Cordialement,

  • C’esrt à la SAFER de prendre le dossier en charge . est elle prevenue ?

  • Ça vous étonne? C’était courru d’avance. Ce sont des escrocs qui fraudent le fisc et bafouent les lois, mais qui ne seront jamais poursuivis sous couvert de créer des emplois.

  • La Safer peut annuler la vente puisque les terres ne servent pas à ce qui était prévu. En effet, elle a toujours un droit de regard sur l’usage des terres agricoles.
    Il faut peut être l’avertir… Si ce n’est déjà fait.

  • C’est pas une lettre qu’il faut envoyer à Bouygues, mais un référé heure par heure…

  • Nicolas ABDO

    C’est horrible, je connais le site magnifique avec de beaux bâtiments et de magnifiques terres. N’y à t-il pas une pétition ou manifestation de prévues? c’est ignoble!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.