« La ferme des Bouillons interpelle le président de la COP21, Laurent Fabius » – Coordination Alternatiba, 15 août

La coordination européenne Alternatiba a publié la lettre que nous avons adressé à Laurent Fabius, ministre des affaires étrangères et président de la Conférence de Paris sur le climat (COP21), au sujet du sort réservé au mouvement citoyen des Bouillons.

Retrouvez-la ci-dessous.

 

Monsieur le Ministre,

 

Connaissant votre attachement à la Normandie et la Métropole de Rouen Normandie, nous vous faisons parvenir les courriers adressés hier à Messieurs Nicolas Mayer-Rossignol et Frédéric Sanchez, respectivement Présidents de la Région et de la Métropole, concernant l’appel urgent de soutien à la Ferme des Bouillons.

Cette ferme de 4 ha, située à Mont-Saint-Aignan, est occupée depuis 32 mois par une association qui a lutté contre le projet de démolition des 10 maisons et bâtiments par son propriétaire Immochan et pour la remise en zone naturelle protégée et la relance de l’activité maraîchère biologique de proximité.

Ces courriers font le point sur l’étape dramatique que vit aujourd’hui notre mobilisation citoyenne, au moment où le Préfet de Région Henry Maccioni doit prendre une décision essentielle la concernant.

Parmi les multiples événements organisés à la ferme, toujours résolument de façon pédagogique et non-violente, nous venons d’accueillir à la Ferme avec un grand succès populaire en plein mois d’août la 63ème étape du Tour de France en tandem Alternatiba, mouvement citoyen qui se mobilise depuis de longs mois en préparation de l’accompagnement de la COP21 dont les enjeux, comme vous le soulignez, sont vitaux et planétaires.

 

Sans titre-1

 

C’est cette dynamique que vous appelez de vos vœux pour la réussite de cette conférence internationale qui a permis d’arriver à la situation exemplaire (cf. Courriers) que nous connaissons aux Bouillons, ouvrant la voie à une agriculture péri-urbaine respectueuse des paysans et des acheteurs, non industrielle et non soumise aux diktats de la grande distribution.

Comment pourrions-nous justifier à l’opinion publique française qu’échappe à cette société civile pacifiquement organisée, le fruit de trente-deux mois de travail de persuasion et de rédaction d’un projet indépendant des lobbies de l’argent, reposant sur une expertise citoyenne partagée ? Que la compétence en permaculture expérimentée depuis des années, appuyée par les associations spécialisées, passe derrière un projet qui s’est approprié le nôtre de façon éhontée ? Quel terrible exemple pour un mouvement reposant sur la compétence collaborative et sur une jeunesse très conscientisée sur ces questions environnementales, qu’un « coup monté » renvoyant à la désespérance de toute action pacifiquement et patiemment construite, après un premier échec de la voie politique classique ?

 

Nous vous demandons d’appuyer notre demande de soutien auprès des destinataires de notre lettre et auprès du Préfet Maccioni, afin qu’il pèse auprès de la SAFER pour la préemption de la ferme dans les délais très courts qui nous restent.

Nous sommes persuadés que notre projet d’acquisition, récoltant des promesses de soutiens financiers de manière exponentielle, soutenu par la Foncière Terre de liens et la Région qui a réservé un budget, outre le fait d’être parfaitement viable, concourt à son échelle au sens de l’histoire que peut illustrer la France dans la conférence de décembre prochain.

 

Sans titre-2

ASSOCIATION DE PROTECTION DE LA FERME DES BOUILLONS
Chemin des Bouillons – 76130 Mont-Saint-Aignan

Source : https://alternatiba.eu/2015/08/la-ferme-des-bouillons-interpelle-le-president-de-la-cop21-m-laurent-fabius/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.