« En marge du conseil de la Métropole de Rouen, Bouillon terres d’avenir conteste le plan d’urbanisme » (Paris-Normandie, 27 juin 2019)

Une vingtaine de personnes se sont réunies jeudi 27 juin 2019, à 17 h, sur les quais rive droite, à l’initiative de l’association Bouillons terres d’avenir, pour protester contre certaines prévisions du Plan local d’urbanisme intercommunal (PLUI), et ce, une heure avant que le conseil de la Métropole prenne acte de l’avis de ses 71 communes. L’association dénonce notamment la disparition prévue dans le texte de 1 020 hectares de terres agricoles, naturelles et forestières, entre 2020 et 2033. Philippe Vue, leur représentant, reproche aussi à la Métropole d’annoncer des chiffres erronés : «La loi du 27 janvier 2010 prévoit l’objectif d’une baisse de 50% de la consommation des terres. La Métropole dit qu’elle rentre dans cet objectif, mais elle ne prend en compte que la consommation en termes d’habitat. En réalité elle est à une diminution de 25% seulement». Il ajoute : «La Métropole prévoit une hausse de 2400habitants par an et la construction de 27750 nouveaux logements. Or, l’INSEE ne prévoit que 260 habitants en plus par an: nous n’avons donc pas besoin de tant de constructions». L’association souligne enfin le non-respect des engagements pris par la Métropole elle-même et Philippe Vue alerte : «Le PLUI n’est pas à la hauteur du défi environnemental!»

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.