20 octobre 2018 : Près de 500 personnes disent non à la disparition de la ferme de la Basilique lors du premier rassemblement à Bonsecours

basilique1

Le premier rassemblement contre l’urbanisation de la dernière ferme de Bonsecours a réuni près de 500 personnes, samedi 20 octobre 2018. Une réussite qui devrait interroger la municipalité dans sa volonté d’urbaniser le dernier espace agricole et naturel de la commune.

Retrouvez la mobilisation du 20 octobre dans les médias : articles de journaux et vidéo.

Pour un aperçu en images, cliquez ici.

Sous de grands barnums, des tables recueillent des signatures sur la pétition. Sur des grilles, des panneaux exposent le projet de l’aménageur et de la commune. Un peu plus, loin, un petit marché local s’installe. Ce samedi, une agitation peu commune règne sur l’esplanade au pied de la basilique de Bonsecours : le lancement d’un mouvement d’opposition à la destruction de la dernière ferme de la commune à l’appel de l’association Bouillons, Terres d’Avenir.

Philippe Vue, co-porte parole de l’association Bouillons, Terres d’Avenir, a présenté le projet de l’aménageur et de la commune (plus de 350 logements sur les 15ha de la ferme et les bâtiments de l’évêché, au pied de la basilique), un projet en contradiction totale avec l’impératif de préservation de la biodiversité et le développement de l’agriculture de proximité.

Il a rappelé qu’à ce stade, le terrain n’est pas vendu, et le programme d’aménagement n’est pas arrêté : il est encore temps de freiner pour penser un autre projet.

Christophe Leboulanger, forestier, et Jean-Paul Thorez, ancien directeur de l’Agence régionale pour l’environnement, naturaliste, ont proposé deux visites commentées du site, depuis l’extérieur, les propriétaires ayant fait apposer une clôture à la hâte dans les jours précédent le rassemblement. Ils ont expliqué le caractère absolument remarquable de la biodiversité ordinaire présente sur le site, resté pratiquement tel quel depuis deux siècles. Ils ont souligné que cette situation est inouïe dans la commune, autrefois agricole, aujourd’hui entièrement urbanisée à l’exception de ce dernier îlot.

Une réunion publique sera prochainement organisée sur Bonsecours, afin de préparer la création d’une association et envisager la suite des actions.

A découvrir ci-dessous, la vidéo réalisée par Alain Coci durant l’après-midi de mobilisation.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.